Lore:Bordeciel

De UESPWiki
< Lieux: B
Bordeciel
Type Province
Continent Tamriel
Apparaît dans Arena, Dawnstar, Shadowkey, Skyrim, ESO, Legends
Bordeciel

Bordeciel, la province la plus septentrionale de Tamriel, est une région froide et montagneuse aussi appelée Vieux Royaume, Mereth ou la Patrie[1][2], ou Keizaal dans la langue draconique.[3] De nombreuses batailles parsèment son histoire et lui donnent une apparence ravagée comprenant de nombreuses ruines.[1][4] Bien qu'habitée en majorité par des Nordiques par les temps modernes, les Elfes qu'ils ont remplacés y avaient vécu depuis des temps immémoriaux.[1][4] Leur souverain(e), le haut-roi ou la haute-reine de Bordeciel, est choisi(e) par l'Assemblée, une convention de jarls.[5] Un jarl dirige une châtellerie et hérite généralement de son poste, ou rarement, l'obtient au travers d'un combat honorable.[5][6] Le haut-roi ou la haute-reine dirige généralement jusqu'à sa mort, bien que des actes déshonorables, particulièrement ceux qui passent pour de la lâcheté, peuvent conduire au rappel et à la reconsidération de l'Assemblée.[5][7] Depuis le Pacte des Chefs signé en 1E 420, l'Assemblée ne considère sérieusement que les héritiers directs du haut-roi ou de la haute-reine comme prétendants au titre, sauf s'il n'y en a aucun.[1]

Copie d'une carte de Bordeciel datant de la fin de la Première ère
Bordeciel vers 2E 864

Géographie

Morrowind se trouve à l'est au-delà des Montagnes Vélothi, Cyrodiil est au sud au-delà des Montagnes de Jerall, Lenclume (et la plus récente incarnation d'Orsinium) se trouvent au sud et à l'ouest, Hauteroche se trouve de l'autre côté des Montagnes de Druadach à l'ouest, et la Mer des fantômes forme la longue frontière nord. Bordeciel renferme quatre des pics les plus élevés de Tamriel (le Mont écarlate étant le seul se trouvant hors de la province). Presque toute la moitié nord de Bordeciel est glaciale et recouverte de neige; cependant, ses régions situées plus au sud sont dotées d'un climat relativement tempéré.[6]

Châtelleries

Il y a longtemps, les Nordiques ont divisé la province en neuf régions géopolitiques appelées "châtelleries". Chaque châtellerie comprend une grande étendue terrestre équivalant environ à un comté cyrodilique, et chacune est gouvernée par un jarl qui siège dans la ville capitale de sa châtellerie. Les neuf châtelleries traditionnelles de Bordeciel sont: Blancherive, la Brèche, le Clos, la Crevasse, Épervine, Estemarche, Fortdhiver, Haafingar et Hjaalmarche.[8] Durant l'Interrègne, quand la Crevasse est devenue un royaume indépendant et a perdu son statut de châtellerie nordique, une dixième châtellerie nommée Karthald fut créée de la lisière nord de la Crevasse.[9]

La Brèche, le Clos, Estemarche et Fortdhiver, situées au nord et à l'est de la province, sont ce qu'on appelle les "vieilles châtelleries", et demeurent géographiquement et politiquement isolées du reste de Tamriel. Par contraste, la châtellerie occidentale de la Crevasse a historiquement été davantage cosmopolite, et des individus de toutes les races du continent s'y sont installés.[1]

Blancherive

La Châtellerie de Blancherive est une châtellerie de Bordeciel située vers le milieu de la province. Ses routes sont nombreuses et bien entretenues, et la visibilité sur les plaines de la toundra est excellente. La châtellerie est relativement plane et entourée par les montagnes de la Crevasse à l'ouest du plateau de la toundra, les étendues de Volciel de Hjaalmarche et la forêt de Yorgrim du Clos au nord, et les collines de la Brisure d'Épervine au sud. Cependant, le coin sud-est de Blancherive est dominé par la gigantesque Gorge du monde, la plus haute montagne de tout Tamriel. Le pic de la Montagne solitaire se trouve au centre de la châtellerie.

Blancherive est certainement l'une des châtelleries les mieux documentées, grâce à ses routes importantes et à son excellent accès à l'ouest de la Crevasse, avec une route frontalière au nord passant à travers le village de Rorikbourg vers Pondragon. Les plaines contiennent nombre de tertres et de camps de géants, et en son centre se trouve le Fort de Griselande et les collines de Griselande environnantes. Les chemins de cet endroit permettent de voyager au nord, à travers les montagnes de Volciel, pour atteindre l'inquiétant Labyrinthe en Hjaalmarche. Plus loin à l'est se trouve la cité de Blancherive et la Rivière blanche, ainsi que le village de Rivebois près de la frontière sud partagée avec Épervine. Une autre route s'étend vers le nord à partir de cet endroit vers les terres sauvages du Clos. Une autre monte les collines escarpées entourant la Gorge du monde, suivant la Rivière blanche vers l'Estemarche. Bien que l'ascension des 7 000 marches des pèlerins vers le sommet de la Gorge du monde débute à Fort-Ivar, dans la Brèche, la montagne en soi se trouve dans les frontières de Blancherive.

Elle partage les frontières de six des huit autres châtelleries de Bordeciel, à l'exception de Fortdhiver et d'Haafingar. Des géants sont souvent vus traversant les plaines en conduisant leurs mammouths vers des zones de pâturage ou leurs camps. Des plaines fertiles parsemées de fermes entourent la capitale éponyme et fournissent de la nourriture pour une grande partie de Bordeciel. Les autres localités notables de la châtellerie sont Rorikbourg et Rivebois.

La Brèche

Lore:La Brèche

Le Clos

Lore:Le Clos

Markarth

La Crevasse

Lore:La Crevasse

Karthald

Lore:Karthald

Lac Ilinalta

Épervine

Lore:Châtellerie d'Épervine

Estemarche

Lore:Estemarche

Fortdhiver

Fortdhiver est une région historique située sur la côte nord-est de Bordeciel, connue pour son terrain inhospitalier et son paysage enneigé. Centrée autour de la ville du même nom, il s'agit d'une des quatre vieilles châtelleries de Bordeciel, qui sont généralement isolées par la géographie et par choix. Les Nordiques de Fortdhiver sont surtout des pêcheurs qui gagnent leur pain dans la Mer des fantômes puisqu'il y a peu de pâturages et que les vents sont brutaux pour le bétail. L'un des endroits les plus importants de la région est l'Académie de Fortdhiver, le lieu principal d'apprentissage des arcanes de la province.

Haafingar

Lore:Haafingar

Hjaalmarche

Lore:Hjaalmarche

Solstheim vers 3E 427

Solstheim

Bien que l'histoire de l'île de Solstheim soit quelque peu complexe, il fut une époque où elle faisait partie de Bordeciel.[10] Les Skaal, une culture tribale dérivée des Nordiques, habitent le coin nord-est de l'île.[11][12] En 3E 433, les Nordiques de Bordeciel débutèrent une campagne ayant pour but de prendre possession de l'entièreté de Solstheim.[13] En 4E 16, le haut-roi de Bordeciel offrît formellement l'île à Morrowind pour qu'elle serve de refuge aux Dunmer suite aux événements de l'Année écarlate.[10] La moitié nord de l'île est enneigée et montagneuse, et la moitié sud était autrefois constituée de forêts de conifères, mais suite à l'Année écarlate, elle s'est transformée en terres de cendres similaires à celles vues en Morrowind.[11][12]

Île de Morneroc

Île de Morneroc

L'île de Morneroc, aussi considérée comme faisant partie de Bordeciel, est une petite île enneigée dans la Mer des fantômes située entre Vendeaume, Sombreluce et Solstheim. Une petite population nordique habitait le village de Morneroc avant qu'elle ne soit chassée de l'île par l'Alliance de Daguefilante en 2E 582. On ignore si l'île fut habitée à nouveau par la suite.[14]

Crève-Nève

Crève-Nève est une petite île dans la Mer des Fantômes. Autrefois utilisée par les Nordiques en tant qu'avant-poste servant à protéger les baleiniers des corsaires orques, l'île devint éventuellement le lieu de résidence d'une communauté de sorcières crevassaises qui a adopté le nom de l'île. Bien que les Nordiques croient que les sorcières se sont emparées de l'île par la force, la communauté insiste qu'elle l'a obtenu grâce à un marché maudit conclu avec ses précédents habitants nordiques. Vers 2E 582, les sorcières de Crève-Nève furent vaincues par une force d'expédition envoyée par le haut-roi Jorunn pour investiguer d'étranges tempêtes se déclenchant autour de l'île causées par les rituels des sorcières.[14]

Illustration d'un Nordique mâle typique

Histoire

Une grande partie de l'histoire de Bordeciel en revient à celle des Nordiques. Ils croient que le ciel, Kyne, leur insuffla la vie au sommet de la Gorge du monde, désormais considérée comme le plus haut pic de Tamriel (le titre revenait au Mont écarlate avant son éruption au début de l'Année écarlate).[15][1][16] Tandis que les historiens tendent à représenter Ysgramor comme étant le premier colon à mettre pied en Bordeciel et ayant introduit les prochaines vagues d'immigrants d'Atmora, ceci n'est probablement pas le cas. Bien que l'on ignore leurs origines exactes, la théorie la plus acceptée sur le sujet est que les premiers peuples nédiques (une culture désormais éteinte) se sont installés en Bordeciel après être arrivés d'Atmora avant l'arrivée d'Ysgramor, et se seraient répandus dans le reste de Tamriel.[17]

À l'époque antique, Bordeciel était sous le joug du Culte draconique. Cette ancienne société vénérait les dragons par l'intermédiaire de prêtres-dragons, qui régnaient tels des dieux sur les Hommes. À un moment vers la fin de l'Ère méréthique, la mythique Guerre draconique vit le renversement du Culte draconique lorsque Alduin, fils aîné d'Akatosh, fut vaincu au sommet de la Gorge du monde. La vénération d'animaux en tant que dieux fut éventuellement remplacée par celle des Huit Divins.[18]

Les nombreuses chaînes montagneuses dans et autour de la province sont le résultat de cataclysmes de nature inconnue s'étant produits durant l'Ère de l'Aube.[4] La seule relique connue datant de cette époque est la Forge céleste, une forge ancienne, puissante et toujours active construite à même la pierre de ce qui est aujourd'hui la ville de Blancherive. L'identité de ceux qui l'ont construite demeure un mystère, mais on sait que les Elfes la craignaient, raison pour laquelle les envahisseurs atmorans s'en sont emparés.[19]

Les Aldmer et Elfes des neiges occupèrent Bordeciel jusqu'à la fin de l'Ère méréthique, lorsque la dernière vague d'immigrants atmorans, menée par Ysgramor, a finalement établi une suprématie nordique en ce qui est aujourd'hui Bordeciel.[1][17] Des colons atmorans avaient traversé la Mer des fantômes et mit pied en Bordeciel à de nombreuses reprises, affrontant souvent ceux qui y habitaient déjà.[4][17] Ces colons appelèrent cette terre "Mereth" après les Elfes qui rôdaient dans la nature sauvage de l'endroit. Tandis que les peuples nédiques semblent avoir été généralement pacifiques, l'arrivée d'Ysgramor et des proto-Nordiques fut l'étincelle qui déclencha une longue chaîne de conquêtes qui repoussa éventuellement les Elfes hors de Bordeciel.[18][1] L'élément déclencheur du conflit fut la célèbre Nuit des larmes, durant laquelle les Elfes attaquèrent la ville humaine de Saarthal. Selon les savants impériaux, les Elfes auraient réalisé que cette nouvelle race pourrait facilement dépasser numériquement la leur, qui était relativement stagnante. D'autres proposent que les habitants humains auraient découvert un puissant artéfact, l'Œil de Magnus, que les Elfes voulaient obtenir.[6] Dans tous les cas, Ysgramor et ses deux fils échappèrent au carnage et retournèrent en Atmora, avant de revenir en Bordeciel à la tête des Cinq Cents Compagnons, massacrant les Elfes et établissant la suprématie humaine en Bordeciel.[1] Le clan d'Ysgramor étendit son territoire, puis ce dernier continua de s'élargir et de rétrécir au fil de conflits avec Morrowind et Hauteroche pendant la Première ère.[1][4][20] Le règne elfique de Bordeciel se serait terminé sous la tenure du roi Harald (1E 143221), quoique de petites populations d'Elfes des neiges auraient survécu pendant un certain temps dans la nature.[1]

Durant les années suivant 1E 420, cependant, les Dwemer du clan Kragen migrèrent de Resdayn en Bordeciel, suivant la trace de l'exode du clan Rourken. Le clan Kragen fonda la cité d'Arkngthamz, qui fleurissait malgré les attaques constantes des Nordiques. Le succès d'Arkngthamz encouragea d'autres clans dwemer à s'installer en Bordeciel, et ceux-ci se joignirent au clan Kragen pour former une alliance de quatre cités-États considérées comme inattaquables. La présence du clan Kragen finit par s'étendre plus loin à l'ouest, dans les Montagnes des Dents du Dragon, où ils construisirent un bastion encore plus grand nommé Arkngthamz-Phng.[21] La prospérité des cités-États dwemer de Bordeciel fut relativement brève, la découverte de riches dépôts d'aethérium et la création de la Forge d'aethérium détruisant immédiatement l'alliance et déclenchant des décennies de conflits internes. Les Dwemer étant distraits et affaiblis, les Nordiques sous le règne du haut-roi Gellir conquirent finalement leurs cités en seulement trois ans, bien que les Dwemer y retournèrent un siècle plus tard pour réclamer leurs possessions antérieures.[22] Lorsque l'entièreté de la race dwemer disparût vers l'an 1E 700, elle laissa derrière elle les Falmer, des Elfes des neiges qui avaient trouvé refuge chez les Dwemer et avaient été mutés en monstres esclaves rebelles.[23] Ils restèrent sous terre, se rendant à l'occasion à la surface et étant la source de nombreuses légendes sur leur présence chez les Nordiques.[1][23]

Bordeciel vers 3E 432

Après l'assassinat du haut-roi Logrolf en 2E 431, une dispute de succession causa la division de Bordeciel en deux royaumes indépendants. Le tout débuta quand le jarl Svartr de Solitude défia la légitimité de l'héritière de Logrolf, Freydis, et que l'Assemblée fut convenue. Bien que Freydis ait été acceptée par la Couronne de vérité, un artéfact magique concu pour être un test du mérite des dirigeants potentiels de Bordeciel, et qu'elle fut nommée haute-reine à Vendeaume, une Assemblée partielle tenue à Solitude déclara Svartr le nouveau haut-roi.[24] À partir de ce moment, Bordeciel fut divisée en Bordeciel oriental et occidental. En orient, Freydis et ses successeurs régnaient sur la Brèche, le Clos, Estemarche et Fortdhiver[24][UOL 1], tandis qu'en occident, Svartr et ses successeurs régnaient sur Blancherive[25], Épervine[25], Haafingar[26], Hjaalmarche[27], et plus tard sur la jeune châtellerie de Karthald.[9][24][UOL 1] Ce schisme se perpétua au moins jusqu'à l'époque de la Guerre des Alliances de 2E 582[28]; le Bordeciel oriental y participa en tant que membre du Pacte de Cœurébène, tandis que l'occident choisit la neutralité.[29] À l'époque, la Crevasse ne faisait partie d'aucun des royaumes et les Crevassais s'étaient réunis sous la bannière du Despote de Markarth, qui s'était allié avec Mannimarco, l’instigateur de la Coalescence.[18][UOL 1] Les deux royaumes de Bordeciel, ainsi que la Crevasse, furent éventuellement réunis en une seule entité suite à la Guerre de Tiber.[30][31]

Des forteresses orques parsèment le territoire; de nombreux Orques furent escortés en Bordeciel par la Légion impériale suite au sac d'Orsinium du début de la Quatrième ère.[32] À part les Orques, la population elfique a également augmenté suite à l'Année écarlate en 4E 5, la dévastation de Morrowind poussant de nombreux Dunmer à fuir dans l'est de Bordeciel.[33][34] Suite à la Grande guerre, des officiers Thalmor chassèrent et persécutèrent ceux qui vouaient un culte à Talos, rétablissant une certaine mesure de règne elfique en Bordeciel.[6][35]

Au fil de ces luttes millénaires pour le pouvoir, les géants furent largement ignorés (et souvent protégés par la loi).[6]

Dirigeants

La Couronne d'os

La structure politique des Elfes qui habitaient à l'origine Bordeciel est inconnue. Lorsque les Atmorans migrèrent en Bordeciel, avant la Guerre draconique de l'Ère méréthique, les prêtres-dragons du Culte draconique avaient un rôle comparable à celui de la royauté, mais les Atmorans obéissaient à des chefs relativement séculaires.[1][36] Ysgramor est le premier dirigeant humain connu de Bordeciel.[1] Sa descendance continua à régner après sa mort en tant que Dynastie d'Ysgramor; le roi Harald, treizième de sa lignée, est considéré comme le premier dirigeant "historique".[17][37] Depuis l'époque d'Harald ou même avant, les hauts-rois portaient traditionnellement la Couronne d'os, mais elle fut perdue avec le roi Borgas en 1E 369 jusqu'à sa redécouverte en 4E 201.[6] Un nouveau symbole du pouvoir, la Couronne de vérité, plus tard appelée la Couronne de Freydis, fut fabriquée dans le but de tester la valeur de dirigeants potentiels suite à la mort d'Olaf le Borgne, mais elle ne fut pas revue après la Deuxième ère.[24] Voici une liste des hauts-rois et hautes-reines connu(e)s:


Nom Couronnement Mort Résidence
Date inconnue
Hylfrald[38] 1E ou 2E ? 1E ou 2E ? Solitude[38]
Einar[39] 1E ou 2E ? 1E ou 2E ?
Consolidation
Harald 1E 143[40] 1E 221[40] Vendeaume[17][1]
Hjalmer 1E 221[17][41] 1E 222[41]
Vrage le Doué 1E 222[41][42] 1E ? Vendeaume[1]
Borgas 1E ? 1E 369[43] Fortdhiver[43]
Guerre de Succession (1E 369 — 1E 420)[nb 1]
Olaf le Borgne 1E 420[40] 1E 452[40] Blancherive[44]
Kjoric le Blanc 1E 452[24] 1E 478[nb 2]
Hoag Tueur-de-Mer 1E ? 1E 480[nb 3]
Wulfharth 1E 480[40] 1E 533[40]
Erling[45] 1E ? 1E ?
Gellir[22][nb 4] 1E ? 1E ?
Hale le Pieux[46] 1E ? 1E ?
Roleke "Roule-Tête"[47] 1E ? 1E ? Solitude[47]
Irthvyd l'Impassible[47] 1E ? 1E ? Solitude[47]
Temylda[47] 1E ? 1E ? Solitude[47]
Inconnu[47][nb 5] 1E ? 1E ? Solitude[47]
Alldimar le Fantômiste[47] 1E ? 1E ? Solitude[47]
Logrolf 2E ? 2E 431[24][48]
Schisme[nb 6] — Dirigeants du Bordeciel oriental
Freydis 2E 431[49][24] 2E ? Vendeaume[24]
Mabjaarn aux Mèches écarlates 2E ? 2E 572[50][28] Vendeaume[50]
Nurnhilde 2E 572[50][28] 2E 572[50][28] Vendeaume[50]
Jorunn le Roi Scalde 2E 572[51][14] 2E ? Vendeaume[50]
Schisme — Dirigeants du Bordeciel occidental
Svartr 2E 431[24] 2E ? Solitude[24]
Svargrim 2E 561[UOL 2][52] 2E 582[14] Solitude[14]
Svana[53] 2E 582 2E ? Solitude
Hauts-rois/Hautes-reines de Solitude[54]
Mantiarco[55] 3E ? 3E 100[55] Solitude[55]
Potéma la Reine-Louve[55] 3E 81[55] 3E 137[55] Solitude[55]
Pélagius le Fou[45] 3E 137[56] 3E 145[56] Solitude[55]
Jolèthe 3E 145[54] 3E ? Solitude[54]
Hauts-rois/Hautes-reines de Bordeciel
Haut-roi inconnu[10] vers 4E 16 4E ?
Istlod[7] 4E ? 4E ?
Torygg 4E ? 4E 201[6] Solitude[7]
Rébellion des Sombrage (4E 201)[nb 7]

Les capitales de Bordeciel

La Couronne de Freydis

En pratique, la cité où habite le haut-roi ou la haute-reine devient la capitale de Bordeciel. Celle-ci a donc changé souvent au cours des siècles, et durant les époques de conflit, il pouvait y en avoir plus d'une. Pendant que le Culte draconique dominait Bordeciel jusqu'à la fin de l'Ère méréthique, la capitale a été Bromjunaar, située à ce qui est à l'époque moderne le Labyrinthe. Quand Harald devint haut-roi en 1E 143, il renonça à ses terres en Atmora et établit Bordeciel en tant que royaume indépendant, dont Vendeaume était alors la capitale.[17][1] À l'époque de Vrage le Doué (de 1E 222 à une année inconnue), Vendeaume devint la capitale de non seulement Bordeciel, mais également du Premier empire nordique, qui comprenait également Hauteroche, Morrowind et des parties de Cyrodiil.[1] Le haut-roi Borgas (mort en 1E 369) régnait cependant de Fortdhiver.[43] Le haut-roi Olaf le Borgne (de 1E 420 à 1E 452) résidait à Blancherive.[44] Vers la fin de la Première ère, Solitude était le siège de hautes-reines telles que Roleke "Roule-Tête" et de hauts-rois comme Alldimar le Fantômiste.[47] Durant le schisme de la Deuxième ère (commençant en 2E 431), Svartr et ses descendants régnèrent sur le royaume du Bordeciel occidental à partir de Solitude, pendant que Freydis et ses descendants régnaient sur le royaume du Bordeciel oriental à partir de Vendeaume.[24] Hrothmund Cœur-de-loup mentionne dans Nordiques de Bordeciel que Solitude était le "siège du haut-roi et capitale de la province [de Bordeciel]", mais la date de parution de cet essai n'est pas claire.[57]

Architecture

Les bâtiments de pierre et de bois de Fortdhiver
Le Palais bleu de Solitude

Les architectes nordiques sont des maîtres dans la création de structures qui survivent aux générations, dont certaines conceptions se trouvant de Bruma à Solstheim ont plus de 3 000 ans.[1][18] Plusieurs ruines nordiques construites dans les montagnes datant de l'Ère méréthique et de la Première ère tiennent toujours debout.[6] Elles sont de grandes structures inquiétantes faites de granite noir. Certaines étaient des lieux de résidence et des temples datant de l'époque à laquelle des Nordiques vivaient sous le joug du Culte draconique et des années suivant sa chute; d'autres sont des tombeaux servant à l'enterrement des morts honorables. La plupart des bâtiments modernes en Bordeciel sont partiellement construits sous terre afin de conserver la chaleur et sont faits de pierre, du bois servant pour la structure, et les toits sont faits de foin.[1] Certains puits Nordiques sont dotés de pics attachés au dessous des seaux pour briser la glace pouvant se former à la surface de l'eau.[18]

Peu après le règne d'Ysgramor, les maçons nordiques ont mis au point une méthode de pose des pierres ignées. À l'origine, ces blocs étaient extraits de gisements porphyriques, avant d'être remplacés progressivement par le granite et la roche volcanique de l'est de la province dans la Deuxième ère. Ils s'emboitaient les uns dans les autres sans jointage ni mortier, un procédé permettant d'ériger des murs gigantesques relativement vite, même avec des pierres irrégulières. Ces murs se révélèrent particulièrement difficiles à démanteler pour les maraudeurs, comme en atteste le Vieux Fort, un bastion royal à la frontière nord de Bordeciel, toujours debout bien que construit à l'époque du Premier empire.[18][1]

Flore

Forêt de pins de Bordeciel

L'environnement frigide de Bordeciel supporte tout de même une flore riche, notamment ses nombreuses forêts de conifères.[16][58] Plusieurs de ses plantes et champignons sont utiles alchimiquement, comme la couronne sanglante, le grelot-de-la-mort, le raisin de Jazbay et l'obscurcine. Le coton sauvage ne sert pas qu'à faire des potions, mais également à la fabrication de textiles.[58]

Une attaque de horqueur

Faune

Les bêtes de Bordeciel sont aussi diverses que dangereuses. Des horqueurs vivent sur la frontière nordique et posent un danger aux chasseurs et pêcheurs, et des loups des neiges rôdent en meutes partout dans la province.[6][59] Des poissons carnassiers et d'autres types d'animaux aquatiques nagent dans les lacs et rivières de Bordeciel.[6] D'autres créatures communes rôdent dans la nature, et des rumeurs à propos bêtes moins connues telles que des loups-garous et des lucereines abondent.[60] Plusieurs de ces créatures sont partiellement utiles en alchimie, incluant les harfreuses et les noctuelles.[58] Les spectres de glace et d'autres sont chassés dans les montagnes selon les traditions nordiques en tant que rite de passage.[1][61] Des draugr morts-vivants gardent toujours les nombreuses ruines de la province.[62] Bien sûr, les "créatures" les plus légendaires sont les majestueux et intelligents dragons, qui ont laissé leur marque sur Bordeciel de nombreuses façons. D'anciennes structures dédiées au Culte draconique et des "murs de mots" écrits en langue draconique parsèment toujours le paysage.[6][63]

Montagnes de Druadach

Lieux notables

Académie de Fortdhiver
Une célèbre école des arcanes établie dans la ville de Fortdhiver.
Aubétoile
Une ville portuaire occupée sur la côte nord et la capitale du Clos.
Blancherive
Une cité située au milieu de Bordeciel, et la capitale de la châtellerie du même nom. Construite à la source de la Rivière Blanche.
Busard
Une cité située en Hjaalmarche, abandonnée à un moment dans la Quatrième ère.
Col clair
Un col isolé à travers les Montagnes de Jerall sur la frontière entre Cyrodiil et Bordeciel.
Col de Dunmeth
Le col principal et l'une des quelques routes franchissables traversant les Montagnes Vélothi entre le nord-ouest de Morrowind et l'est de Bordeciel.
Épervine
La capitale de la châtellerie éponyme du sud-ouest de Bordeciel, partageant une frontière avec Cyrodiil et Lenclume.
Faillaise
La capitale de Faillaise, longtemps un centre du crime, est situé près de Cyrodiil et de Morrowind.
Fortdhiver
La capitale de la châtellerie éponyme fut autrefois prospère, mais se vit dévastée par le Grand ravage en 4E 122.
Gorge du monde
Le plus haut pic de la province de Bordeciel. Autrefois seconde au Mont écarlate, elle est désormais la plus haute montagne de tout Tamriel.
Île de Morneroc
Une petite île située au nord-est de Bordeciel et au sud de Solstheim.
Labyrinthe
Une ancienne ruine nordique. Nommée après le labyrinthe construit à un moment dans la Première ère par l'archimage Shalidor, quoique les ruines elles-mêmes sont bien plus vieilles, ayant été la cité de Bromjunaar, la capitale du Culte draconique.
Lac Geir
Un lac dans l'ouest de la Brèche.
Lac Ilinalta
Un lac du centre-ouest de la châtellerie d'Épervine, au milieu de la forêt de pins de Bordeciel.
Markarth
La capitale de la Crevasse se trouve dans le coin sud-ouest de la province.
Morthal
Un village relativement petit et humble d'importance économique et stratégique mineure, notable du fait qu'il est la capitale de Hjaalmarche.
Rivière Blanche
La plus longue rivière de Bordeciel, s'étendant du sud de la province à son coin nord-est. Sa source est le lac Ilinalta, au nord d'Épervine. Elle coule vers le nord-est pour atteindre la Mer des fantômes au-delà de Vendeaume.
Rivière Karth
Une rivière parcourant l'ouest de Bordeciel avant de se vider dans la Mer des fantômes près de Solitude.
Rivière Treva
Une rivière au centre de la Brèche. Elle coule du lac Honrich au lac Geir.
Saarthal
Une ancienne cité nordique qui fut saccagée lors de la Nuit des larmes, Saarthal est le lieu où l'Œil de Magnus fut retrouvé durant la Quatrième ère.
Solitude
Une cité majeure et la capitale d'Haafingar.
Temple d'Havreciel
Fortresse dans les Montagnes de Druadach construite par la Garde-dragons akaviroise de Réman Cyrodiil.
Tête de Hsaarik
À la pointe nord du Cap brisé de Bordeciel, il s'agit selon la tradition du point de débarquement des Cinq Cents Compagnons d'Ysgramor.
Vendeaume
La capitale d'Estemarche se trouve près de la frontière de Morrowind. On y trouve le Palais des rois.

Galerie

Cartes

Notes

  1. Durant la Guerre de Succession, il n'y eut pas de haut-roi ou haute-reine pendant approximativement 51 ans.
  2. Rislav le juste dit que Kjoric le Blanc fut tué huit mois avant certains événements en 1E 478, ce qui place sa mort soit cette année ou en 1E 477.
  3. Hoag Tueur-de-Mer serait mort dans la Bataille des landes de Glénumbrie, après quoi Wulfharth aurait accédé au trône. Cependant, certaines sources placent la date de la bataille en 1E 480, et d'autres en 1E 482.
  4. Gellir n'aurait pas pu régner avant 1E 533. Son plus grand accomplissement est sa conquête des cités-États dwemer, et selon Arkngthamz-Phng, ces cités-États ne furent pas établies avant plusieurs décennies après la fondation par le clan Rourken de Volenfell en 1E 420. Puisque les règnes consécutifs de quatre autres hauts-rois s'étendent de 1E 420 à 1E 533, Gellir n'aurait pu régner qu'après 1E 533. Les guerres de l'aethérium note que les Dwemer ont repris possession de leurs terres "un siècle" après la conquête de Gellir, et les Dwemer ayant disparu en 1E 700, il est probable que le règne de Gellir se soit déroulé avant la fin du sixième siècle de la Première ère.
  5. Ce descendant non identifié de Temylda fut couronné haut-roi quarante ans après la mort de Temylda, alors qu'il était toujours un enfant. Il fut vite usurpé par Alldimar le Fantômiste selon les Scandales de la royauté de Solitude.
  6. Bordeciel se divisa en deux royaumes idépendants, un oriental et un occidental, en 2E 431 dû à une dispute à propos de la succession. Freydis fut proclamée haute-reine à Vendeaume, et ses successeurs (comptant parmi eux Mabjaarn aux Mèches écarlates, Nurnhilde, et Jorunn le Roi Scalde) régnèrent sur le Bordeciel oriental. Svartr fut proclamé haut-roi à Solitude, et ses successeurs régnaient sur le Bordeciel occidental.
  7. Il n'y avait pas de haut-roi ou haute-reine durant la Rébellion des Sombrage. Le titre était réclamé à la fois par le chef des rebelles, Ulfric Sombrage, jarl de Vendeaume, qui avait tué le précédent haut-roi, Torygg, et par la veuve de ce dernier, Élisif la Juste, jarl de Solitude, qui avait le support de l'Empire.

Voir également

Livres

Références

  1. 1,00, 1,01, 1,02, 1,03, 1,04, 1,05, 1,06, 1,07, 1,08, 1,09, 1,10, 1,11, 1,12, 1,13, 1,14, 1,15, 1,16, 1,17, 1,18, 1,19, 1,20 et 1,21 Guide de poche de l'Empire, Première édition/Bordeciel
  2. Provinces de Tamriel
  3. Dialogue d'Odahviing dans Skyrim
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Guide de poche de l'Empire, Troisième édition/Bordeciel
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Gouvernement de Bordeciel
  6. 6,00, 6,01, 6,02, 6,03, 6,04, 6,05, 6,06, 6,07, 6,08, 6,09 et 6,10 Événements de Skyrim
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 Dialogue de Sybille Stentor dans Skyrim
  8. Les châtelleries de Bordeciel
  9. 9,0 et 9,1 Guide du Bordeciel occidental : Kharthald
  10. 10,0, 10,1 et 10,2 Écrans de chargement de Dragonborn
  11. 11,0 et 11,1 Événements de Bloodmoon
  12. 12,0 et 12,1 Événements de Dragonborn
  13. Rumeurs dans Oblivion
  14. 14,0, 14,1, 14,2, 14,3 et 14,4 Événements d'ESO
  15. Les Enfants du Ciel
  16. 16,0 et 16,1 Écrans de chargement dans Skyrim
  17. 17,0, 17,1, 17,2, 17,3, 17,4, 17,5 et 17,6 Frontière, conquête, peuplement
  18. 18,0, 18,1, 18,2, 18,3, 18,4 et 18,5 Nouveau guide impérial de Tamriel/Bordeciel
  19. Chants du Retour, vol. 7
  20. La cité légendaire de Sancre Tor
  21. Arkngthamz-Phng (livre)
  22. 22,0 et 22,1 Les guerres de l'aethérium
  23. 23,0 et 23,1 Étude des Falmers
  24. 24,00, 24,01, 24,02, 24,03, 24,04, 24,05, 24,06, 24,07, 24,08, 24,09 et 24,10 La couronne de Freydis
  25. 25,0 et 25,1 TESO:Présentation d'un personnage/Eerika Skjoralmor
  26. Guide du Bordeciel occidental : Haafingar
  27. Guide du Bordeciel occidental : Hjaalmarch
  28. 28,0, 28,1, 28,2 et 28,3 Deuxième invasion : rapports
  29. La deuxième invasion akaviroise
  30. L'hérésie arcturienne
  31. Dialogue de Kibell dans Skyrim
  32. La cité infernale
  33. L'Année écarlate
  34. Les Dunmers de Bordeciel
  35. Nordiques, relevez-vous !
  36. La Guerre draconique
  37. L'Anuade paraphrasée
  38. 38,0 et 38,1 Rapport complet de Falkfyr
  39. Texte descriptif de l'élégante carte de la Brèche dans ESO
  40. 40,0, 40,1, 40,2, 40,3, 40,4 et 40,5 Plaque dans Vendeaume
  41. 41,0, 41,1 et 41,2 The Daggerfall Chronicles
  42. Le Roi Edward, 10e Partie
  43. 43,0, 43,1 et 43,2 Histoire de Daguefilante
  44. 44,0 et 44,1 Olaf et le Dragon
  45. 45,0 et 45,1 Aux quatre coins du monde, Volume XI : Solitude
  46. Sur Oblivion
  47. 47,00, 47,01, 47,02, 47,03, 47,04, 47,05, 47,06, 47,07, 47,08, 47,09 et 47,10 Scandales de la royauté de Solitude
  48. Motifs culturels 4 : les Nordiques
  49. Dialogue d'Oengul Durenclume dans Skyrim
  50. 50,0, 50,1, 50,2, 50,3, 50,4 et 50,5 La guerre des frères
  51. Jorunn le Roi Scalde (livre)
  52. Journal de Jakolar
  53. Apparition de Jarl Svana dans ESO
  54. 54,0, 54,1 et 54,2 La Folie de PelagiusTsathenes
  55. 55,0, 55,1, 55,2, 55,3, 55,4, 55,5, 55,6 et 55,7 Biographie - La Reine-Louve
  56. 56,0 et 56,1 La Reine-Louve, livre VIIIWaughin Jarth
  57. Nordiques de Bordeciel
  58. 58,0, 58,1 et 58,2 Bordeciel : le guide de l'herboriste
  59. Comment survivre à une attaque de horqueur
  60. Légendes oubliées de Bordeciel
  61. Bestiaire d'Herbane : les spectres de glace
  62. Parmi les draugrs
  63. Langue draconique : une réalité

Note : Les références suivantes sont considérées comme des sources non-officielles. Elles sont incluses pour compléter cet article et peuvent ne pas faire autorité ou être concluantes.